Revenir au site

Postulants

L’entretien de recrutement, sujet largement abordé en consultation, met toujours l’accent sur vos doutes et questionnements quant à être le meilleur ou comment retenir l’attention de votre recruteur.

Comment aborder cet entretien et mettre toutes les chances de votre côté ?

Tout simplement, il importe d’entrer en entretien sur un même pied d’égalité recruteur/candidat ! Vous devez vous présenter comme le futur collaborateur et non un candidat lambda. Il parait nécessaire d’exprimer vos idées, en commentant la stratégie de l’entreprise par exemple. Votre sens critique et une analyse fine permettront de vous démarquer. Il ne s’agit, en aucun lieu, de faire preuve de zèle en imposant un point de vue, mais de démontrer à la fois votre intérêt, vos connaissances, mais également votre potentiel créatif. En dévoilant vos propres idées, votre touche personnelle et originalité frapperont les esprits. Ainsi, même si votre proposition ne peut être exploitable à l’instant T, elle dénote une recherche et une démarche que les autres candidats n’auront peut-être pas. En créant la surprise, votre candidature retiendra forcément l’attention et méritera d’être sélectionnée.

Quelle attitude adopter ?

Tout se joue dans le ton. Si l’on vous interroge sur votre parcours, vous pourrez à cette occasion vous renseigner sur le poste proposé, à savoir s’il s’agit d’une création de poste ou d’un remplacement. En s’intéressant à votre profil psychologique, vous en profiterez pour connaitre l’esprit de votre équipe de demain, de l’encadrement. Demandez également quelles perspectives d’évolution peuvent être envisagées, si des formations sont prévues. Si votre attitude doit être « ferme », en aucun cas, vous ne devez passer pour le candidat « fermé ». Il est important de rester à l’écoute de toutes les propositions qui vous seront faites et d’observer les réactions de votre interlocuteur face à vous. Si vous abordez le sujet des prétentions salariales, il est fortement recommandé de ne pas faire de comparaison avec les autres propositions d’embauche. Défendez votre intérêt mais sachez jusqu’où vous pouvez aller.

Sur quelles bases serez-vous jugé ?

Chasseurs de tête ou DRH apprécient les candidats audacieux. Même s’ils affichent une confiance sans faille face à vous, il vous appartient de montrer que vous n’avez pas besoin mais envie de cet emploi. Tout sentiment de faiblesse peut-être mal perçu, cet échange doit se dérouler de façon la plus neutre possible en vous considérant sur un même pied d’égalité. Bien évidemment, le jour venu, vous oublierez ces phases de repli sur soi que vous pouvez vivre de temps à autre. Si vous vivez cet entretien comme une épreuve supplémentaire dans votre parcours du combattant, vous resterez en retrait alors qu’on attend une chose de votre part : vous découvrir. Mettre en avant sa personnalité fera la différence. Inutile de reprendre point par point votre C.V, votre présence relève d’un examen minutieux de ce dernier et le jour venu, les recruteurs sont dans un autre état d’esprit. La validation de vos compétences faite, il ne vous reste qu’à dévoiler votre charisme. Misez sur le duo gagnant du savoir-faire / savoir-être.

N'oubliez pas l'essentiel : Vous êtes UNIQUE et c’est en cela que réside votre principale FORCE !